Jean Villalard

Matières et lumières

Jean Villalard

L’Artiste

Jean Villalard est né à Sarzeau (golfe du Morbihan). Arpenteur plutôt que navigateur, la terre, les terres l’ont toujours fasciné. En Afrique et en Asie, où il a longtemps travaillé comme agro économiste, il a été très marqué par les déplacements de population (comme les transferts de population de Java vers d’autres iles ….), les destructions des forêts, les conséquences environnementales etc.
Rentré en France, il suit (1990-1996) les cours de dessin et de peinture aux Ateliers Beaux-Arts de la ville de Paris avec Marie Thérèse Delannoy-Breton et Antoni Ros Blasco, puis en sculpture avec Françoise Coutant et Odile Bourdet. Depuis, il se consacre à la peinture et à la sculpture en utilisant les terres qu’il recueille au cours de ses voyages, comme matière et couleur. Aussi bien en peinture qu’en sculpture, il sonde et interroge cette matière originelle qu’il griffe, creuse, malmène, semblable au limon originel d’où émerge la vie. Ses sculptures, à travers l’utilisation de matières, de fibres végétales, de la terre, dans leurs contorsions à mi-chemin entre l’humain et le végétal cherchent à faire apparaître le vivant dans ce qui est mort. Racines encore ancrées dans le chaos d’où l’être émerge perdu, gesticulant, embrassant la vie.

Il vit et travaille à Paris.

Sa démarche se situe toujours suivant trois axes : Terre, Trace, Transhumance.
La terre en est le point de départ. Elle garde la mémoire de l’être humain en son centre, son ombre, son souvenir, ses vestiges….. C’est pourquoi les terres (ocres rouges, jaunes.., argiles, kaolins, oxydes, charbon, bitume…), éléments constitutifs de toutes les substances, le soufre et les sables volcaniques, éléments du feu et les cendres qui en sont les résidus sont importantes car elles gardent la trace du passage ou de la présence de l’être humain. Elles sont les inscriptions du temps et de la mémoire, matrices dans lesquelles les hommes ont laissé les empreintes de leur passage et de leur échange avec la matière. En tant qu’empreintes, elles témoignent du temps et de son impact sur la matière.
D’origine fossile et pétrolifere le goudron, bitume, asphalte, nous le trouvons partout et déplorons son utilisation abusive et dévastatrice. Dans l’Antiquité, le goudron, le bitume, l’asphalte, le pétrole étaient des Dieux. Dans mon enfance c’est avec lui qu’on calfatait les coques des Sinagots dans le golfe du Morbihan. Mais l’art connaît son pouvoir, et ses secrets..
La couleur noire du bitume c’est la couleur des origines, le post-natal de la vie, symbole de fécondité. Cette matière informe combinée à sa noirceur est, dans le temps, invasive et parfois destructrice. Voilà pourquoi je ne l’associe pas à l’huile, mais à l’acrylique. Les corps gras se livrent combat sur la toile, tandis que le résineux et l’aqueux s’entendent et entrent en osmose avec l’état visqueux du bitume, qui ne les dévorera pas. Plus cette matière noire résiste, plus on veut la dompter, mais elle se rie de nous allant là où elle veut et prend position sur le support sans demander notre avis, rebelle, rebelle toujours.

Peintre avant tout, il développe une œuvre singulière qui n’a de cesse d’interroger la pratique même de la peinture. Il tisse des liens charnels avec sa peinture. Il creuse encore et toujours sa quête personnelle : la matière. « Je travaille obstinément la matière et l’inscription de l’homme dans la matière tout en cherchant à résoudre les problèmes plastiques ». Couche par couche, trace par trace, il suggère la traversée des passages qui nous amènent jusqu’à l’essence, où se révèlent et se tissent les liens entre la nature et la culture.

« Presque par hasard, je suis tombé sur les craquelures, Les craquelures, c’est une matière chaotique… analogiquement cela peut être le chaos social, ou celui de la vie qui avance, les outrages du temps… » mais c’est aussi l’espérance car il y a de l’eau sous les craquelures. Ses peintures offrent une lecture différente selon la mise en scène : la lumière, les ombres, la position du regard jouent de manières changeantes diffractées par la granulosité des surfaces, le relief des couches superposées sans doute pour mieux percer les mystères du temps qui se craquelle.

- Vous pouvez rencontrer l’artiste à son atelier : 38 rue Labat 75018 Paris ou lors de ses expositions.

- Pour le contacter par mail (jvillalard@wanadoo.fr) ou par téléphone au 06 07 34 22 22

Expositions

1996 Atelier des Beaux-Arts de Montparnasse et Hôpital Broca, Paris

1997 Back Stage, Première exposition avec le peintre Jean Luc Bouton, Paris

1998 Galerie " le Dépôt Matignon ", Paris
Galerie " l’Œil du Huit ", Paris
Foire à la création de Semur en Auxois

2000 Exposition personnelle à la Galerie " Delta " Paris,
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris,

2001 Galerie " Delta ", Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2002 Exposition personnelle au Restaurant culturel " Les Lectures Gourmandes ", Paris
Exposition personnelle à Marciac (Gers) dans le cadre du Festival de Jazz,
Exposition collective au Festival Montmartre en Europe, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2003 Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2004 Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2005 Exposition personnelle au Lycée et Collège Jacques Decour pour les journées de la mémoire de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’Humanité, Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2006 Exposition personnelle à la Galerie " l’Œil du Huit ", Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris (lauréat du salon)

2007 Exposition personnelle à la Chapelle de Locmaria, Festival des 7 Chapelles en Arts de Guidel (56),
Galerie " l’Œil du Huit ", Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2008 Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2009 Galerie Calypso - Ile d’Yeu
Fête des Vendanges – Espace Saint Pierre de Montmartre - Paris
Collectifs des Arts 9ème, 18ème - Lycée Jacques Decour - Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2010 Exposition personnelle à l’Espace St Pierre de Montmartre-Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris
Collectifs des Arts 9ème, 18ème - Lycée Jacques Decour - Paris
Ateliers Portes Ouvertes de la Goutte d’Or, Paris

2011 Galerie MP5 - Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Ateliers Portes Ouvertes de la Goutte d’Or, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris
Collectifs des Arts 9ème, 18ème - Lycée Jacques Decour – Paris

2012 Ateliers Portes Ouvertes de la Goutte d’Or, Paris
Salon des artistes plasticiens du 9ème arrondissement de Paris

2013 Exposition personnelle à la Galerie " l’Œil du Huit ", Paris
Exposition : Délires de Livres 2013 Collégiale Saint André – Chartres
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Ateliers Portes Ouvertes de la Goutte d’Or, Paris

2014 Ateliers Portes Ouvertes de la Goutte d’Or, Paris

2015 Exposition personnelle à la Galerie " l’Œil du Huit ", Paris

2016 Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris

2017 Espace Beaurepaire, Paris
Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris

2018 Ateliers Portes Ouvertes Anvers-Aux-Abbesses, Paris
Salon d’automne Hispano-Frances- Alalpardo (communidad de Madrid)

2019 Exposition "Noir et Blanc" Mairie du 8ème arrondissement Paris